ELODIE SICARD-03.png
Portrait Elodie.jpeg
Portrait Elodie.jpeg
Portrait Elodie.jpeg
ELODIE SICARD-02.png
ELODIE SICARD_Plan de travail 1.png

            Elodie Sicard est danseuse et chorégraphe, diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine en 2007. Sa première expérience en compagnie est la création I’m a mistake de Jan Fabre avec Chantal Akerman, réalisatrice et Wolgang Rihm, compositeur. 
Lors du festival « ImpulsTanz » à Vienne, elle danse dans Settlement de Hans Van Den Broeck, Cie SOIT.
Parallèlement, elle obtient une licence 3 en Art du spectacle théâtral à l’Université Saint-Denis-Paris VIII.
Lauréate des Talents Danse de l’Adami en 2009, elle est depuis interprète auprès de plusieurs chorégraphes, parmi eux Serge Ricci, Vanessa Le Mat, Tatiana Julien, Daniel Dobbels, Cindy Van Acker et Roméo Castellucci. Elodie est invitée par la Forsythe Dance Company entre 2011 et 2013 lors de visites régulières pour approfondir le travail avec William Forsythe. 

           En 2014, Elodie Sicard crée la Compagnie Eukaryota dans le but de développer ses propres projets chorégraphiques. En 2016, Les Alibis, première pièce d’un triptyque voit le jour puis s’en suit la seconde pièce Les Assaillants en 2019. Tout en continuant à participer aux travaux d’autres artistes, elle poursuit sa recherche chorégraphique au fil des projets et des rencontres.
Elodie Sicard mène parallèlement un travail en lien étroit avec la musique depuis de nombreuses années. Les collaborations avec les musiciens, dont les percussionnistes Camille Émaille, Vassilena Serafimova, Adélaïde Ferrière, des musiciens tunisiens spécialistes du stambeli, le corniste Jean Wagner, se multiplient et sont le fruit de riches croisements entre la musique et la danse.

       Dernièrement, c’est avec le pianiste Bertrand Chamayou qu’Elodie Sicard collabore pour un projet inédit, Cage². Sur des œuvres pour pianos préparés du compositeur américain John Cage composées pour la danse dans les années 40,  Bertrand et Elodie proposent douze pièces sous forme de récital. Cage² est une production déléguée du Manège, scène nationale-Reims, la première a été crée le 8 novembre 2021 au ‘Festival Born to be a live’.

      Elodie Sicard accorde une place importante à la sensibilisation et à la transmission. En 2021-2022, elle intervient à l’Université d’Evry pour une résidence artistique et une création avec les étudiants de l’UFR Langues, Arts et Musique. Elle est invitée au Centre National des Arts du Cirque à Châlons-en-Champagne auprès des élèves de première année pour faire une création. Elle est intervient également à Sciences-Po Reims, dans un lycée de Reims avec des terminales option danse, dans un collège de Fère-Champenoise pour « Remue-Manège », petite forme avec les élèves de 4ème organisé par le Manège, scène nationale-Reims.

        En 2018, Elodie Sicard a bénéficié du dispositif d’accompagnement A.V.E.C mis en œuvre par le Théâtre de Vanves, Arcadi et Bureau Produire.

        Elle est artiste compagnon au Manège, scène nationale-Reims en 2019-2022. 

COMPAGNIE EUKARYOTA

 
​La Compagnie Eukaryota est une association loi 1901 basée à Vanves dans les Hauts-de-Seine (92) depuis 2014.


Influencée par les esthétiques contemporaines de l’art, Elodie Sicard, fondatrice et directrice artistique de la Compagnie Eukaryota, tisse des réseaux de sens et de références: la poésie, les sciences naturelles et les sciences humaines, la philosophie et un lien avec le sacré se trouvent librement associés dans la conception de ses pièces chorégraphiques. 

« L'art de l’enquête »  pourrait bien définir les champs d’investigation d’Eukaryota, diverses fouilles comme des strates qui se superposent  successivement vers une totalité. Le processus de création modèle la pensée à travers de multiples recherches, modèle le corps par la construction d’une physicalité propre à chaque projet. Il en ressort une écriture chorégraphique ciselée, des présences puissantes, des corps alertes qui conjuguent attention et intention. Le cœur de la recherche est celui de la matière:  observer comment les choses s’interpénètrent, sculpter l’espace par un travail visuel et plastique, mettre en tension et tordre les relations entre les corps, les imaginaires, l'espace et le temps. Dans une nécessité de composer un ‘monde’ à chaque fois, une dimension poétique et parfois symbolique apparait, soutenue par une secrète dramaturgie. 

Expérience sensible, sensorielle et esthétique, les créations d'Eukaryota tournent autour de la Poétique comme "la sphère infinie de vibrations de sens",  investissent le corps depuis ses perceptions vers une esthétique de la suggestion.

 

Elodie Sicard danseuse et chorégraphe propose une réflexion engagée sur le rapport de l’homme au vivant, sur le lien indissoluble entre l’unité et la diversité de tout ce qui est humain, le caractère complexe des différentes relations au monde. Par la création d’un triptyque chorégraphique, « Les Alibis - Les Assaillants - Les Aspirants », Elodie Sicard porte un regard sur les changements permanents des systèmes, aussi bien intimes et physiques, que sociaux et environnementaux.


Le premier volet Les Alibis a été coproduit par le CDCN Atelier de Paris-Carolyn Carlson et présenté dans sa version performative au Festival June Events 2015 et dans sa version scénique à June Events 2016. 
Il s’agit d’un solo dans lequel Elodie partage le plateau avec une constellation de sphères robotisées. Cette danse propose une façon de cohabiter avec des non-humains. Les sphères mobiles donnent une représentation émouvante des «Autres», leurs trajectoires suggèrent les connexions et les liens invisibles qui nous relient. 


Le second volet Les Assaillants été créé au Festival ‘Born to be a live’ au Manège, scène nationale-Reims en novembre 2019. Deux danseuses et une percussionniste préparent l’espace, bâtissent des architectures provisoires et tentent de trouver un équilibre là où toutes les forces en jeu le menacent. Cette pièce nous invite à retrouver un peu d’humanité, à questionner la notion de limite et à observer que la moindre ouverture jette une lumière sur le mystère de l’homme.


Le troisième volet Les Aspirants est prévu pour fin 2024-début 2025. 
La pièce continue de poser des questions fondamentales, précédemment abordées autour de l’idée de cohabitation, d’interdépendance, de rapport de force, de liens invisibles entre les êtres. Un groupe de femmes, quatre danseuses et deux musiciennes, est invité à activer un dispositif scénique par l’action du tir à l’arc. Faire jaillir des alliances vitales, rendre visible les paradoxes de la Relation et les représentations duelles pour tenter d’ouvrir une troisième voie.


Parallèlement, la Compagnie Eukaryota développe plusieurs projets de collaboration dans lesquels la musique est au cœur du processus de création.

En 2016, la percussionniste Vassilena Serafimova et Elodie Sicard confrontent des œuvres très éclectiques dans une forme courte. 
Au printemps 2017, Elodie est invitée par l’Institut Français de Tunis pour travailler autour de la cérémonie du stambeli, musique de transe thérapeutique tunisienne avec des musiciens locaux et l’ethnomusicologue Zouheir Gouja. 

Du désir de mettre en jeu le corps du musicien, de flouer les frontières entre les pratiques et les médiums, Elodie Sicard souhaite approfondir la question de la matérialisation du sonore. En duo avec Jean Wagner, corniste, ingénieur du son et danseur amateur, ils collaborent pour la performance L’Arrière fable. 

Bertrand Chamayou, pianiste virtuose et Elodie Sicard collaborent autour de Cage², un projet inédit sur des œuvres pour pianos préparés de John Cage composées pour la danse dans les années 40. Cage² est une production déléguée du Manège, scène nationale-Reims, la première a été crée le 8 novembre 2021.

Pour l’anniversaire de la naissance de Iannis Xenakis (1922-2001), Adélaïde Ferrière, percussionniste et Elodie Sicard proposent un programme musique et danse sur les oeuvres « Rebonds » et « Métaux » avec l’Ensemble Xenakis sur une invitation du Bel-Air Claviers Festival à Chambéry le 16 septembre 2022.

 

  Par ailleurs, Elodie Sicard accorde une place importante à la sensibilisation et à la transmission, il lui tient à coeur de partager une vision holistique de la danse avec les publics, en articulant local-global, savoir-faire et savoir-être. La danse joue un rôle social, elle favorise les valeurs telles que l’empathie, la solidarité, l’écoute, la bienveillance. Elle permet de changer les points de vue et d’accompagner les individus dans leurs perceptions sensorielles, leur relation à l’environnement, leur ouverture au monde sous les rapports de l’espace, du temps et du mouvement. 


La Compagnie Eukaryota est en résidence départementale avec le Collectif pour la culture en Essonne pour les saisons 2020-2022 grâce au soutien de la DRAC Ile-de-France. 
La Compagnie Eukaryota reçoit le soutien du Conseil départemental de l’Essonne et de la Région Ile-de-France.

crédits photos Romu Ducros